Une nouvelle fois l’horreur…

La sécurité de tous, un enjeu majeur.

   L’attentat de Manchester ne peut que susciter horreur,  dégoût,  colère. Cette fois, encore des personnes innocentes, jeunes pour beaucoup d’entre elles ont été la cible d’un terroriste, fanatique, endoctriné par un état islamique qui a fait de la destruction de notre société, un  de ses objectifs.

   Ce qui aurait du être une fête pour de jeunes fans réunies le temps d’un concert a viré au drame, sans doute parce qu’elles étaient jeunes qu’elles aimaient la musique et qu’elles étaient tout simplement heureuses de ce moment de joie et de partage.

   Crions notre indignation et rendons leur hommage  à ces victimes  fauchées en pleine jeunesse. Elles sont les sœurs de celles et ceux qui ont été sacrifiés, au nom de la même folie meurtrière  au Bataclan ou sur la Promenade des Anglais à Nice et partout où le terrorisme aveugle  frappe. C’est pourquoi, nous, qui depuis 2015 avons payé un si lourd tribut au terrorisme,  nous sentons-nous très intimement touchés  par cette nouvelle manifestation de barbarie.

   Cet attentat nous rappelle  combien dans  nos sociétés  fragiles et vulnérables, la sécurité reste un objectif majeur. Certes,  nous avons appris qu’il fallait non seulement se protéger mais aussi résister et refuser cette logique destructrice qui répandant la mort et  provoquant la peur, cherche à nous ébranler et à  nous diviser.

   La cohésion est une réponse à ces tentatives de déstabilisation.

   Cohésion au niveau national, tout d’abord, pour la défense de nos valeurs fondamentales. Cela suppose, néanmoins,  un certain sens des  responsabilités afin de nous rassembler pour plus d’efficacité et d’écarter démagogie et récupération politique.

   Cohésion au niveau international, ensuite avec une coopération renforcée entre les états. Car, il n’y aura pas de lutte efficace contre le djihadisme sans une mise en commun de nos moyens d’action à commencer par les services de renseignement. Car que nous le voulions ou pas,  nos frontières ne sont que d’illusoires remparts contre le terrorisme. Cette lutte doit, donc,  s’organiser avec le concours de tous et à tous les niveaux  -  Union européenne, Espace Schengen, dans les relations bilatérales comme intergouvernementales. A cet égard,  nous ne pouvons que nous féliciter que le G7 consacre la majeure partie de ses travaux à la lutte contre le terrorisme,  ce fléau des temps modernes.

   Néanmoins, s’il est nécessaire d’assurer la sécurité sur notre territoire, il est tout aussi indispensable de protéger les français qui vivent à l’étranger,  dont  certains  dans des régions particulièrement exposées. Ce n’est sans doute pas le cas des français de la 6ème circonscription mais l’attentat de Manchester nous apprend qu’aucun pays n’est à l’abri. Les accords bilatéraux entre la France et la Suisse dans le domaine de la sécurité vont dans le bon sens, comme la nomination de Jean-Yves Le Drian à la tête du Quai d’Orsay. Il a été un excellent ministre de la Défense et nous savons pouvoir compter sur son expertise en matière de sécurité.

   Néanmoins la vigilance reste, en la matière, une vertu cardinale. Et en tant que candidate, la sécurité de mes compatriotes dans cette circonscription sera une de mes préoccupations majeures. J’en prends l’engagement.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS