Entreprenariat

Entreprise

Placer la réforme de l’entreprise au cœur du projet économique et social, car il ne peut exister d’économie d’entreprise confiante et solidaire sans l’association durable des salariés à l’aventure qu’ils partagent avec leurs autres partenaires, actionnaires ou dirigeants, au sein de l’entreprise.

Nous rejetons ces deux conceptions qui font de l’entreprise soit  le terrain privilégié de la lutte des classes, soit la source de la précarité des emplois. Nous pensons, au contraire, qu’il est grand temps de fonder le renouveau de notre économie sur une vision nouvelle de l’entreprise, considérée comme une communauté d’acteurs solidaires, associant dans un élan commun et une égale dignité apporteurs de capitaux et apporteurs de ressources humaines.

Il importe alors de :
• Réformer sa gouvernance, pour associer davantage les salariés à la gestion de l’entreprise
• Promouvoir la répartition équitable des produits de l’entreprise entre apporteurs de capitaux et apporteurs de ressources humaines
• Privilégier l’emploi durable des salariés dans l’entreprise

PME/TPE

  • Apporter un soutien spécifique aux TPE, par l’élaboration d’un Plan TPE :
    • Faciliter le recrutement de ressources humaines pour aider les TPE à se développer.
    • Revoir les outils de garantie et de cautionnement, d’affacturage et de médiation E.
    • Faciliter le financement des TPE en investissant 15% de l’assurance-vie dans les TPE  et en étendant aux TPE le dispositif « compte entrepreneur-investisseur » des start up

Fiscalité

 Le cadre fiscal et social général dans lequel doivent aujourd’hui fonctionner les entreprises françaises est inadapté. Les charges sociales qu’elles supportent, le plus souvent assises sur les salaires versés, pèsent sur le facteur travail et pénalisent à la fois l’emploi et la compétitivité. La fiscalité atteignant le bénéfice des sociétés comporte une assiette anachronique, un taux excessivement élevé et favorise l’évasion fiscale et les pratiques d’optimisation. La définition d’un cadre social et fiscal soutenable pour nos entreprises signifie :

  • Alléger et clarifier le dispositif de charges sociales avec la suppression complète et immédiate de la cotisation employeur à la branche famille de la Sécurité sociale.
    Le coût financier de la mesure trouvera compensation dans la suppression du dispositif complexe, inégalitaire et de faible efficacité de CICE.
  • Réformer l’impôt sur les sociétés
    L’impôt français sur les sociétés a le taux le plus élevé d’Europe (33,33 %, sans compter les suppléments), alors qu’il est un de ceux qui rapportent le moins (30 milliards.

Réformer le RSI
En envisageant de rattacher le régime des indépendants au régime général,
afin d’éviter la persistance des erreurs d’enregistrement et des délais de paiement. La création auprès des caisses du régime général de guichet spécifique permettra de garantir aux indépendants la préservation des exonérations et allégements de cotisations dont ils bénéficient.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS