Nous venons de vivre une campagne des législatives brève après une campagne présidentielle très mouvementée, qui a marqué un tournant dans notre vie politique. Maintenant, il faut continuer à construire pour enfin réformer (et durablement) notre pays.

     Certes, on peut s’interroger sur le bien fondé d’un mandat présidentiel à cinq ans, suivi inéluctablement d’élections législatives qui ne sont que la suite (logique ?) de l’élection présidentielle. Faire de la politique autrement, comme le souhaite notre Président de la République suppose une réforme constitutionnelle. On comprend bien que les citoyens confrontés à un quotidien économiquement difficile, ne fassent pas de l’avènement d’une 6ème République une priorité. Et pourtant, ce sont bien les institutions qui conditionnent le jeu démocratique et il n’est pas certain qu’elles permettent de gouverner au-dessus des contingences de cette bipartition politique imposée par la Vème République et l’élection du Président de la République au suffrage universel.

Lire la suite...

La sécurité de tous, un enjeu majeur.

   L’attentat de Manchester ne peut que susciter horreur,  dégoût,  colère. Cette fois, encore des personnes innocentes, jeunes pour beaucoup d’entre elles ont été la cible d’un terroriste, fanatique, endoctriné par un état islamique qui a fait de la destruction de notre société, un  de ses objectifs.

   Ce qui aurait du être une fête pour de jeunes fans réunies le temps d’un concert a viré au drame, sans doute parce qu’elles étaient jeunes qu’elles aimaient la musique et qu’elles étaient tout simplement heureuses de ce moment de joie et de partage.

Lire la suite...

Oui à la recomposition du paysage politique

Non au parti unique !

   Faire de la politique autrement, recomposer le paysage politique de notre pays, tel est le pari audacieux d’un jeune Président ambitieux et compétent. Nous ne pouvons que le suivre sur ce terrain tant il y a urgence à sortir notre pays du marasme et à réconcilier nos concitoyens avec la politique.

   Le président de la République a donc mille fois raison de vouloir s’appuyer sur des hommes et des femmes de bonne volonté pour faire bouger les lignes, trouver ce qui nous rassemble afin de redynamiser, réformer en un mot avancer.

Lire la suite...